Célébré le dernier jour d’octobre, Samain se trouve à mi-chemin entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver. Cette veillée sacrée qui a lieu pendant la pleine lune de novembre, marque, chez les Celtes, la fin de l’année et l’entrée dans l’hiver. Ce passage incertain de la saison claire à la saison sombre est une trêve, un temps suspendu qui n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. On prétend que cette nuit mystérieuse, où le temps n’existe plus, est propice à la divination et aux événements magiques. Pendant ce moment hors du temps favorable aux apparitions, les portes de l’Autre Monde s’ouvrent pour permettre au visible et à l’invisible de se rencontrer. On honore ainsi les âmes des ancêtres en passant d’un monde à l’autre. En France, il y a fort longtemps, une table des morts était dressée à cette occasion où un repas attendait les défunts. Ayons une pensée émue pour ceux qui ne sont plus !

Le jour des morts de William Bouguereau - 1859
Le Jour des morts - William-Adolphe Bouguereau, 1859.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.