Filles de l’océanide Pléioné et du titan Atlas, les Pléiades sont les sœurs des Hyades qui abreuvent la Terre de leurs pleurs. Maïa, Electre, Taygète, Alcyone, Astérope, Céléno et Mérope étaient compagnes et suivantes de la chasseresse Artémis. Orion, fils de Poséidon et chasseur doté d’une grande habileté et d’une grande beauté, pourchassait sans relâche les Pléiades depuis de nombreuses années. Lasses et épuisées, elles implorèrent les dieux de les sauver de cet infatigable poursuivant. Pris de compassion, Zeus les changea en colombes pour les soustraire à la convoitise du géant Orion. A leur mort il transforma les sept sœurs en astres scintillants qu’il disposa au cœur du signe du Taureau. Mais on assure que même en ces lieux, le brillant Orion les pourchasse encore sans jamais pouvoir les rattraper. Changé en constellation, Orion suit le lever des Pléiades et semble toujours les poursuivre dans le firmament. De leur vie terrestre, elles furent aimées par des amants vénérables et eurent des enfants tout aussi admirables. Né d’une métamorphose céleste, le scintillement de ces délicates étoiles bleutées nimbées d'un flou argenté évoque un collier de diamants entourant la nuque du Taureau. Le coucher des Pléiades marquait autrefois le début de l'hiver. Mais leur apparition dans le ciel à l'équinoxe du printemps annonçait la belle saison, la reprise de la navigation et le début des moissons !

Lost Pleiad 1884 detail - William-Adolphe Bouguereau
Lost Pleiad, (detail), 1884 - William-Adolphe Bouguereau.

Pleiades - Le codex Aratea van LeidenLe codex des Aratea de Leyde vers 825 - Fol. 42v Pleiades.

Les Pléiades sont sept sœurs, mais six seulement sont visibles dans le ciel. Selon Ovide, ce sont celles qui ont connu l'étreinte des dieux.

Maïa est de loin la plus belle et la plus brillante d’entre elles. De ses amours secrets avec Zeus, elle enfanta le dieu Hermès qui à peine né savait déjà marcher et parler. Ce dieu précoce et zélé portant des sandales ailées et le caducée, devint le fidèle messager de Zeus en délivrant la parole des dieux sur Terre. Dans sa grande bonté, Maïa recueillit et nourrit Arcas, fils de Zeus et de la nymphe Callisto métamorphosée en ourse par Héra. Maïa a donné son nom au mois de mai qui lui était autrefois consacré.

Electre aimée de Zeus devint mère de Dardanos, fondateur de Troie et père de la race troyenne. Accablée par la destruction de Troie et profondément désespérée par les malheurs des descendants de Dardanos, on dit qu’Electre cacha sa tristesse derrière la Grande Ourse, se retira dans le cercle Arctique et cessa d’être vue. Elle est l’étoile la plus pâle et la plus difficile à apercevoir. Mais parfois elle apparaît dans le ciel, le visage baigné de larmes, les cheveux épars rougeoyant dans les airs, en prenant l'apparence d’une comète ou d’une aurore boréale, phénomène qui effraie grandement les mortels.

Taygète fut changée en biche par la déesse Artémis pour lui permettre d’échapper aux ardeurs de Zeus. Mais elle reprit sa forme originelle et succomba aux avances du dieu éperdument amoureux. De leurs amours naquit Lacédémone, fondateur de la dynastie spartiate. Taygète se retira et se réfugia sur un mont élevé pour éclairé le monde. La Pléiade laissa son nom à cette haute montagne réputée pour son caractère majestueux et sa beauté.

Astérope épousa Œnomaos, roi de Pise en Elide, de qui elle eut une fille : Hippodamie. Ce roi impitoyable, prévenu par l'oracle qu'il serait tué par son gendre, se refusait à marier sa fille. Cependant, il recevait les prétendants qui devaient le vaincre à la course des chars pour obtenir son consentement. Doté d’un char ailé d’une incroyable légèreté et d’un habile cocher, Œnomaos les tuait d’un coup de lance au moment où ils arrivaient à ses côtés. Pélops à l’épaule d’ivoire qui désirait ardemment épouser Hippodamie, demanda à Myrtile l’adroit cocher, de retirer l’essieu du char en lui promettant de lui laisser Hippodamie pendant une journée. L’écuyer accepta, les roues se détachèrent et le roi se tua. Pélops prit possession du royaume de son beau-père et jeta Myrtile à la mer. Il épousa Hippodamie et conquit l'Arcadie en laissant son nom à la péninsule hellénique, le Péloponnèse.

léno et Alcyone furent choisit par Poséidon, dieu du grand Océan. La première lui donna un fils, Lycos qui fut, après sa mort, placé par son père dans les Îles des Bienheureux, lieu des Enfers où les âmes vertueuses goûtent un repos paisible. La seconde enfanta une fille, Éthousa et deux fils, Hyriée et Hypérès.

Mérope s’unit à un simple mortel, Sisyphe roi de Corinthe. Pour avoir eu l’impertinence de défier les dieux, ce dernier fut condamné dans l’Enfer du Tartare à rouler un rocher qui sans cesse retombait avant d’atteindre son sommet. L’étoile de Mérope est celle qui brille avec le moins d’éclat, on dit qu’elle éprouve un tel sentiment de honte de n’avoir pas connu l’étreinte des dieux, qu’elle se cache et se dérobe à nos yeux.

Thomas Wright - The Pleiades c 1711-1786Thomas Wright, The Pleiades c.1711-1786


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.