Clytie et Leucothoé étaient les filles de la belle océanide Eurynome et du roi Orchame de Babylone. La tendre Clytie délaissée par le Soleil qui lui préféra sa sœur, n'en finissait pas de gémir et de soupirer le regard tourné vers le ciel. Se voyant ainsi abandonnée et trahie, elle alla le cœur empli de fureur se plaindre à son père et dénoncer sa sœur. Apprenant le déshonneur de sa fille, ce roi cruel et sans pitié fit enterrer toute vive Leucothoé, la recouvrant d’un sable lourd, pesant sur son corps élancé. Ainsi ensevelie, elle trouva la force de lever les bras vers le ciel pour implorer le Soleil de la ramener à la vie. Le dieu de lumière tenta par la chaleur de ses rayons de réchauffer le corps glacé de son amante figé sous le poids de la terre, en vain. Ne pouvant la soustraire à ce terrible châtiment, il versa un nectar doux et parfumé sur le sable et changea l'infortunée Leucothoé en arbre qui porte l'encens, un arbre élégant à la floraison blanche subtilement odorante. Accablé de douleur, le Soleil reprit sa course dans le ciel, abandonnant Clytie à sa peine. Enveloppée d'un voile de tristesse, la pauvre nymphe resta neuf jours et neuf nuits à verser des larmes. Lentement, son corps s'enracina, ses membres délicats se changèrent en feuilles et son doux visage mouillé de larmes devint une fleur aux reflets d'or qui suit chaque jour la lumière qu'elle adore. On assure aujourd'hui encore, que les tournesols plantés près des arbres qui portent l'encens, font mourir ces derniers et dépérissent eux-mêmes peu de temps après !

Clytie by Louis Welden Hawkins 1849–1910
Clytie by Louis Welden Hawkins, 1849/1910.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.