Faux muguet, Guéritout, Herbe aux panaris, Grenouillet… Cousine du muguet, cette plante aux fleurs blanches légèrement verdâtres disposées en grappes, s’épanouit au mois de mai dans les bois humides et les lieux ombragés. Très réputée dans l’ancienne médecine, sa racine était récoltée au printemps et employée en infusion comme remède antigoutteux. En cataplasme, elle soignait les contusions les panaris, les hernies, les plaies et les abcès. On lui attribuait aussi des vertus cosmétiques qui embellissaient et rafraichissaient le teint. Cependant, les baies bleuâtres et molles provoquent des vomissements et la décoction de ses feuilles à la saveur âcre et amère cause des nausées. Cette plante tire son nom de sa racine charnue, tordue et noueuse qui, coupée transversalement, offre aux yeux des lignes où l’on croit voir l’empreinte mystérieuse du sceau de Salomon, un anneau magique qui permet de parler aux animaux et de commander les génies et les démons !

Sceau de Salomon
Polygonatum multiflorum (modified) - Fig. from book Deutschlands Flora in Abbildungen, 1796. Painter : Johann Georg Sturm.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.