Grande molène, Herbe de Saint-Fiacre, Queue de loup, Cierge de Notre Dame, Parapluie, Herbe à Bonhomme, Oreille de Saint Cloud, Fleur de grand chandelier, Herba luminaria... Cette herbe duveteuse à la longue tige dressée vers le ciel, s'épanouit sur les terres incultes et le long des chemins. Employé depuis la nuit des temps pour ses vertus adoucissantes et expectorantes, le Bouillon blanc est l’une des plus ancienne plante médicinale. Les belles fleurs jaunes à la légère senteur de miel, constituent l’un des sept ingrédients de la tisane des « Quatre-fleurs », réputée soigner la toux, la voix rauque et les refroidissements. Le Bouillon blanc est une plante protectrice que l'on enflamme à la Saint-Jean pour repousser les esprits malfaisants. Pendant les cérémonies occultes, les sorciers s'éclairaient à la lueur magique d’un chandelier de Bouillon blanc, favorable aux rituels et aux incantations. Sa tige effeuillée et enduite de poix, illuminera de son éclat les chemins tortueux de la nuit et des bois !

Bouillon blanc - Verbascum phlomoidesBouillon blanc / Verbascum phlomoides (modified): Prof. Dr. Thomé, Otto Wilhelm, Flore de l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse,1885.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.