Raisin de renard, Etrangle-loup, Trissette, Herbe de Pâris, Morelle à quatre feuilles, Trossette... Cette petite fleur étoilée au bout d’une tige ronde et dressée, habite les forêts et les sous-bois humides et frais. La fleur, entourée de quatre feuilles disposées en croix, fournit en automne une baie noire remplie de petites graines rouges et charnues. Au moyen-âge, la Parisette était employée pour soigner la folie, éloigner la peste et chasser les loups et les renards. On dit que cette drôle de plante à le pouvoir de briser les envoûtements de la diabolique Tourmentine, une vilaine touffe d’herbe qui égare les passants dans les forêts lutines. Les bûcherons les plus prudents cousent toujours une petite baie de Parisette dans leur vêtement afin de se protéger des enchantements. Si par mégarde en promeneur étourdi vous marchiez sur l’herbe de l’oubli, suivez les petites graines de Parisette parsemées par les oiseaux. Elles seules ont le pouvoir de dissiper le sortilège de la plante d’égarement !

Paris quadrifolia © Cécile DecorniquetParis quadrifolia © Cécile Decorniquet 


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


 Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.