Petit rouquin, Fouquet, Jacquet, Petit chat, Chat écureu… Vif, gracieux et astucieux l’écureuil est, sans contredit, l’un des plus jolis petits rongeurs de nos contrées et ses habitudes sont encore plus remarquables que ses formes. En effet, il se fait des provisions considérables pour l’hiver en amassant un nombre incroyable de fruits secs, en particulier de noisettes qu’il cache un peu partout et qu’il oublie, ce qui permet au noisetier de se reproduire. Il cache même tout ce qu’il rapporte dans son nid, sous la mousse et les buchettes qui composent son lit ! On le dit capable de passer une rivière sur une écorce d’arbre en guise de bateau, en faisant de sa queue touffue et légère une sorte de voile et de gouvernail pour passer d’un point à un autre. Il habite les grandes forêts et construit son nid à la cime des arbres les plus élevés dans les enfourchures des branches. Cet abri dont il prend grand soin, est confortable et de forme arrondie, où la pluie et le froid ne peuvent pénétrer. Toujours très occupé, l’écureuil ne s’engourdit pas l’hiver comme le loir, il se retire dans sa demeure seulement par très mauvais temps ou quand la chaleur est accablante. Rusé, il fuit ses ennemis la martre, le hibou, la buse et le chasseur en sautant de branches en branches et d’arbres en arbres en prenant toujours soin de mettre les branches entre lui et son poursuivant. Sa queue en forme de panache, dont il s’ombrage en la relevant au-dessus de sa tête, lui sert aussi de parachute dans ses élans les plus grands. Au moyen âge, l’écureuil avait très mauvaise réputation, on le considérait comme sournois, voleur et lubrique. Sa fourrure était très estimée et il fut l’objet d’une chasse intensive. Les poils de sa queue servent à faire des pinceaux pour les peintres. Les anciens voyaient dans la chair et le cerveau de l’écureuil des remèdes précieux pour soigner les chevaux. Aussi, nombre de jongleurs et danseurs se croyaient à l’abri du vertige en faisant usage de la poudre de cervelle d’écureuil. Aujourd’hui, ce petit rongeur charmant et espiègle n’inspire plus la crainte ni la répulsion et aucun chasseur ne s’aventurerait à le tuer de peur d’aller en enfer. Et puis croiser ce petit animal rapide comme le vent sur son chemin est un présage de chance !

Red Squirrel by Hans Hoffmann - 1578Red Squirrel by Hans Hoffmann, 1578.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.