Bois de pafette, Arbre aux fées, Sambuc, Arbre de Judas, Sureau des merles, Suseau, Fuseau... Cet arbuste très ancien se coiffe au printemps d'une myriade de petites fleurs d’un blanc crémeux qui se changent en bouquets de baies noires au début de l'été. Fleurs et fruits du Sureau sont employés pour leurs vertus thérapeutiques et pour la confection de beignets, de sirops, de gelées et de confitures. Dédié aux divinités chastes et maternelles, le Sureau est lié à la déesse Hestia, gardienne du foyer et du feu sacré et à la nymphe Cardea qui protège les enfants des créatures de la nuit. Il y a bien longtemps, on fabriquait de son bois tendre et creux, des flûtes magiques aux mélodies ensorcelées pour attirer les esprits. Mais aussi des bâtons de sorcier dans lesquels maléfices et sortilèges étaient cachés. On dit que le Sureau est habité par les fées. Avant de couper une branche, n'oubliez jamais de réciter une formule enchantée afin qu’elles puissent quitter l’arbre en toute sérénité !

Sambucus nigra © Cécile DecorniquetSambucus nigra © Cécile Decorniquet

Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.