07 juillet 2017

Mnémosyne, déesse de la mémoire, source de toutes les richesses des savoirs

Occupée à se rappeler le Passé, Mnémosyne trône sur un fauteuil les yeux baissés, la tête un peu penchée, une main sous le menton, plongée dans une profonde réflexion. Un bras enveloppé dans un péplos doré et la chevelure enrichie de perles et de pierreries fines, toute son attitude exprime la méditation et le souvenir. Fille du Ciel et de la Terre, cette divinité ancienne fut l’épouse du puissant Jupiter et enfanta les Muses au nombre de neuf que l’on honorait à l’égal des déesses, car la mémoire est le fruit de l’intelligence, des... [Lire la suite]

01 janvier 2016

Le Gui, un porte-bonheur et un symbole lunaire

Happy New Year! Glutier, Nid d’agasse, Langue de bique, Glue de chêne, Casse-malheur, Nid d’hiver, Balai de sorcière... Cet arbrisseau étrange et sans racine qui se développe sur les plus hautes branches de certains arbres est un porte-bonheur et un symbole lunaire. Le Gui se révèle au cœur de l'hiver par ses touffes et ses baies rondes d’un blanc laiteux que l’on nomme « Petite pomme du bon Dieu ». Mésanges, fauvettes et grives se régalent de ses fruits qu’elles dispersent au gré de leur fantaisie. Le Gui divin du chêne est si rare... [Lire la suite]
29 mars 2015

Les terribles chevaux de Pluton

Noir comme l’Erèbe, ce quadrige infernal attelé au char de Pluton erre dans le sombre empire, semant sur son passage le Sommeil, l’Oubli et la Mort. Le sol tremble et mugit sous les pas de ses terribles chevaux et leurs hennissements horribles font frémir. On dit qu'ils exhalent un souffle impur qui noircit l’air et que leur écume infeste la terre. Elevés dans d’éternelles ténèbres, ils s’abreuvent dans les eaux croupissantes du Léthé et se nourrissent dans les pâturages bordant le Cocyte. Alecton* a pour mission d’atteler les... [Lire la suite]
06 mai 2014

Proserpine reine des Enfers

Environnée d’éternelles ténèbres, cette beauté brune au visage livide et au regard mystérieux règne sur le peuple des ombres. Reine des Enfers et souveraine toute puissante des morts, Vie et Trépas son soumis à son empire. Personne n’entre sans sa permission dans ces lieux craints des mortels et des dieux et les héros qui pénètrent dans sa demeure souterraine doivent lui présenter un rameau d’or. Aussi, aucun être sur terre ne peut rendre son dernier soupir sans que cette déesse infernale coupe le cheveu fatal dont dépend la vie des... [Lire la suite]
31 août 2013

Le Cerbère, féroce gardien des Enfers

Ce qu’il faut savoir sur le Cerbère c’est qu’il est décrit de différentes manières : ordinairement on le présente comme un chien monstrueux avec trois têtes et une échine couverte de vipères. Cependant, Hésiode lui en donne cinquante et Horace cent. Parfois même, certains le décrivent comme un dragon… Couché sur les rives du fleuve Styx, ce chien cruel et hideux de grande et admirable corpulence, garde la porte des Enfers. Fruit des amours du géant Typhon et d’Echidna, il habite sous la voûte d’une obscure caverne. Du... [Lire la suite]
04 avril 2013

Le miel, nourriture des dieux

Bienfait de la nature, don du Ciel, sirop de vie, nectar divin, rosée des astres, liqueur dorée… Par sa nature solaire, sa douceur et sa vertu à guérir les mortels, le miel évoque la sagesse divine et la vie éternelle. Il était réputé autrefois comme une substance merveilleuse et l’abeille comme une créature sacrée. Fort estimé chez les anciens, le miel était considéré comme une panacée, un baume salutaire purifiant l’âme et l’esprit qui prolongeait la vie et adoucissait les sentiments. La cire d’abeille servait d’emplâtre, on... [Lire la suite]

07 janvier 2013

Le Cyprès, un arbre funeste

Cyprès d’Italie, Cyprès toujours vert, Cyprès des cimetières… Cet arbre à la forme pyramidale aime naturellement les montagnes. Il peut atteindre des dimensions phénoménales et traverser les siècles. Son bois parfumé, réputé imputrescible, exhale une bonne odeur d’encens qui soulage le chagrin. Consacré à Hadès, Perséphone et Hécate, il guide l'âme des défunts vers le repos éternel et veille sur les morts. Selon la légende, le Cyprès était autrefois un jeune garçon appelé Cyparisse chéri des dieux et des hommes, qu’Apollon aimait... [Lire la suite]
21 décembre 2012

L’hiver, symbole du désespoir de Déméter et la naissance des saisons

Un jour qu’elle cueillait des narcisses et des violettes dans les prairies de Sicile, non loin du mont Etna, Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, fut enlevée par Hadès, le terrible souverain des Enfers. Il emporta la jeune déesse dans son sombre empire, malgré la résistance et les cris de la nymphe Cyané et des Sirènes qui l’accompagnaient. Ignorant tout du sort de sa fille, la majestueuse déesse Déméter chercha Perséphone partout sur la terre et la pleura pendant neuf jours et... [Lire la suite]
28 septembre 2012

La nymphe Aréthuse métamorphosée en une source aux ondes profondes

Aréthuse, vouée toute entière à la déesse Artémis, préférait sans compter les plaisirs de la chasse aux peines de l’amour. Cette nymphe libre et habile, fatiguée de lancer ses filets et ses appâts, rencontra un jour en Elide une onde claire et limpide et s’y baigna. Le dieu fleuve Alphée la vit, l’accueillit dans les bras de ses eaux fraîches et vives et dans l’instant l’aima. Tandis qu’elle plongeait et nageait avec délice, elle entendit un murmure et sentit un léger frémissement sur son corps, qui la remplit d'effroi.... [Lire la suite]
28 juin 2012

L’Asphodèle, fleur des Enfers d'Hadès

Poireau de chien, bâton royal, bâton blanc, fer de pique... L’Asphodèle s'épanouit dans les garrigues, les chemins caillouteux et les pâturages rocailleux. La longue tige de cette plante couverte de jolies fleurs blanches ou jaunes maquillées d’un trait brun au milieu de chaque pétale, apparaît au-dessus d’une rosette de feuilles étroites et pointues. Ses racines charnues à la saveur sucrée et aux vertus diurétiques sont comestibles après une longue cuisson. Autrefois, relieurs et cordonniers usaient de l'amidon contenu dans sa racine... [Lire la suite]