01 janvier 2016

Le Gui, un porte-bonheur et un symbole lunaire

Happy New Year! Glutier, Nid d’agasse, Langue de bique, Glue de chêne, Casse-malheur, Nid d’hiver, Balai de sorcière... Cet arbrisseau étrange et sans racine qui se développe sur les plus hautes branches de certains arbres est un porte-bonheur et un symbole lunaire. Le Gui se révèle au cœur de l'hiver par ses touffes et ses baies rondes d’un blanc laiteux que l’on nomme « Petite pomme du bon Dieu ». Mésanges, fauvettes et grives se régalent de ses fruits qu’elles dispersent au gré de leur fantaisie. Le Gui divin du chêne est si rare... [Lire la suite]

29 mars 2015

Les terribles chevaux de Pluton

Noir comme l’Erèbe, ce quadrige infernal attelé au char de Pluton erre dans le sombre empire, semant sur son passage le Sommeil, l’Oubli et la Mort. Le sol tremble et mugit sous les pas de ses terribles chevaux et leurs hennissements horribles font frémir. On dit qu'ils exhalent un souffle impur qui noircit l’air et que leur écume infeste la terre. Elevés dans d’éternelles ténèbres, ils s’abreuvent dans les eaux croupissantes du Léthé et se nourrissent dans les pâturages bordant le Cocyte. Alecton* a pour mission d’atteler les... [Lire la suite]
06 mai 2014

Proserpine reine des Enfers

Environnée d’éternelles ténèbres, cette beauté brune au visage livide et au regard mystérieux règne sur le peuple des ombres. Reine des Enfers et souveraine toute puissante des morts, Vie et Trépas son soumis à son empire. Personne n’entre sans sa permission dans ces lieux craints des mortels et des dieux et les héros qui pénètrent dans sa demeure souterraine doivent lui présenter un rameau d’or. Aussi, aucun être sur terre ne peut rendre son dernier soupir sans que cette déesse infernale coupe le cheveu fatal dont dépend la vie des... [Lire la suite]
31 août 2013

Le Cerbère, féroce gardien des Enfers

Ce qu’il faut savoir sur le Cerbère c’est qu’il est décrit de différentes manières : ordinairement on le présente comme un chien monstrueux avec trois têtes et une échine couverte de vipères. Cependant, Hésiode lui en donne cinquante et Horace cent. Parfois même, certains le décrivent comme un dragon… Couché sur les rives du fleuve Styx, ce chien cruel et hideux de grande et admirable corpulence, garde la porte des Enfers. Fruit des amours du géant Typhon et d’Echidna, il habite sous la voûte d’une obscure caverne. Du... [Lire la suite]
07 janvier 2013

Le Cyprès, un arbre funeste

Cyprès d’Italie, Cyprès toujours vert, Cyprès des cimetières… Cet arbre à la forme pyramidale aime naturellement les montagnes. Il peut atteindre des dimensions phénoménales et traverser les siècles. Son bois parfumé, réputé imputrescible, exhale une bonne odeur d’encens qui soulage le chagrin. Consacré à Hadès, Perséphone et Hécate, il guide l'âme des défunts vers le repos éternel et veille sur les morts. Selon la légende, le Cyprès était autrefois un jeune garçon appelé Cyparisse chéri des dieux et des hommes, qu’Apollon aimait... [Lire la suite]
21 décembre 2012

L’hiver, symbole du désespoir de Déméter et la naissance des saisons

Un jour qu’elle cueillait des narcisses et des violettes dans les prairies de Sicile, non loin du mont Etna, Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, fut enlevée par Hadès, le terrible souverain des Enfers. Il emporta la jeune déesse dans son sombre empire, malgré la résistance et les cris de la nymphe Cyané et des Sirènes qui l’accompagnaient. Ignorant tout du sort de sa fille, la majestueuse déesse Déméter chercha Perséphone partout sur la terre et la pleura pendant neuf jours et... [Lire la suite]

21 décembre 2012

L'Hiver, allégorie

"L'Hiver", 2012 - série Allégories © Cécile Decorniquet Découvrez l'univers de la photographe Cécile Decorniquet L'hiver, symbole du désespoir de Déméter et la naissance des saisons, article
28 septembre 2012

La nymphe Aréthuse métamorphosée en une source aux ondes profondes

Aréthuse, vouée toute entière à la déesse Artémis, préférait sans compter les plaisirs de la chasse aux peines de l’amour. Cette nymphe libre et habile, fatiguée de lancer ses filets et ses appâts, rencontra un jour en Elide une onde claire et limpide et s’y baigna. Le dieu fleuve Alphée la vit, l’accueillit dans les bras de ses eaux fraîches et vives et dans l’instant l’aima. Tandis qu’elle plongeait et nageait avec délice, elle entendit un murmure et sentit un léger frémissement sur son corps, qui la remplit d'effroi.... [Lire la suite]
21 juin 2012

L’Eté, allégorie

"LEté", 2011, série Allégorie © Cécile Decorniquet Découvrez l'univers de la photographe Cécile Decorniquet L'Eté qui enrichit la terre de moissons dorées, article Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande... [Lire la suite]
10 juin 2012

Orphné, Déméter, Ascalaphe et la naissance du hibou

Nymphe du lac d’Averne, Orphné était l’une des plus belles divinités. Elle épousa le dieu fleuve Achéron, aux sombres rivages et aux flots amers, que Zeus précipita dans le Tartare pour avoir étanché la soif des Titans. Des amours d’Orphné et de l'Achéron, naquit Ascalaphe qui devint l'intendant des mines d'Hadès et son fidèle officier. Après l’enlèvement de sa fille Perséphone par le souverain des morts, Déméter, déesse nourricière, conjura Zeus de lui rendre sa fille. Sensible à sa peine, il accepta le retour de Perséphone... [Lire la suite]