25 mai 2017

Les noueurs d’aiguillette, des faiseurs de maléfices aux pratiques infernales !

L’étrange pouvoir de ces sorciers malfaisants était très redouté autrefois. Bien connu des anciens, l’art de nouer l’aiguillette était un maléfice qui avait pour but de nuire aux liens du mariage. L’Eglise regardait avec horreur ceux qui usaient de ces ligatures. Connue depuis l’antiquité, cette pratique magique fameuse qui contrait le désir de Vénus et procurait l’impuissance de l’homme ou de la femme pendant les feux de l’amour, fut évoquée aussi bien par Hérodote, Ovide et Virgile qui nous ont conservé les pratiques des noueurs... [Lire la suite]

23 janvier 2014

Pour les affections du gosier

On se délivre de l'enchifrènement en baisant les narines d'un mulet. On adoucit les douleurs de la luette et du gosier, à l'aide de crottes d'agneaux qui n'ont point encore brouté l'herbe : elles doivent avoir séché à l'ombre. La luette se trouve bien aussi de l'emploi de la bave de limace, percée préalablement d'une aiguille, puis suspendue à la fumée. On use encore de cendre d'hirondelle dans du miel. Le mal de gorge cède aussi à ce remède, ainsi qu'aux gargarismes faits avec du lait de brebis. On se gargarise de même avec... [Lire la suite]