28 février 2017

Salmacis et Hermaphrodite, un être troublant que l’on nomme autrement !

Cette charmante naïade coulait des jours paisibles en Carie près d’une fontaine qui portait son nom. Méprisant le tir à l’arc et la chasse, Salmacis préférait, au contraire de ses sœurs intrépides qui hantaient les forêts et les bois, la solitude et l’oisiveté près de sa source aux eaux limpides, où elle plongeait son corps délicat. Hermaphrodite, fruit des amours du dieu Hermès et d'Aphrodite, avait hérité des talents et de la grâce de ses deux parents. Devenu adolescent, il éprouva le désir de découvrir le monde. Plein de... [Lire la suite]

09 janvier 2013

Les Ondines, merveilleuses fées des eaux douces

Cachées parmi les nénuphars et les verts roseaux, les Ondines illuminent par leur belle présence les sources, les rivières et les eaux calmes et dormantes des étangs. Au printemps, sous la lune brillante qui dessine leur silhouette fine, on peut les voir apparaître plongeant nues dans l’onde cristalline. Ces charmantes créatures protègent les eaux douces et pures. On prétend que chaque flot et que le moindre petit ruisseau a son Ondine. Assises sur les margelles des fontaines ou le bord des rives, elles contemplent leur reflet à la... [Lire la suite]
28 septembre 2012

La nymphe Aréthuse métamorphosée en une source aux ondes profondes

Aréthuse, vouée toute entière à la déesse Artémis, préférait sans compter les plaisirs de la chasse aux peines de l’amour. Cette nymphe libre et habile, fatiguée de lancer ses filets et ses appâts, rencontra un jour en Elide une onde claire et limpide et s’y baigna. Le dieu fleuve Alphée la vit, l’accueillit dans les bras de ses eaux fraîches et vives et dans l’instant l’aima. Tandis qu’elle plongeait et nageait avec délice, elle entendit un murmure et sentit un léger frémissement sur son corps, qui la remplit d'effroi.... [Lire la suite]