zimzimcarillon

MAGIE VERTE, les herbes et les arbres enchantés

Avec un soupçon de magie et un brin de fantaisie, cet ouvrage révèle dans un clair-obscur empreint de mystère, des plantes charmantes et ensorcelantes. Baignées d'une lumière lunaire, elles enchanteront votre imaginaire et vous transporteront dans un voyage surprenant par-delà les méandres du temps.
Ce livre est né d'une association mère/fille. Nous avons conjugué nos envies et nos savoir-faire le temps d'un ouvrage consacré aux plantes et aux arbres liés aux rituels de la Saint-Jean, au monde de féerie, aux légendes celtes et à la mythologie. A travers ces images et ces écrits nous invitons le lecteur à entrer dans un univers où curiosité rime avec rêverie, imagination vagabonde et fantaisie !

Photos : Cécile Decorniquet, photographe Lauréate
du prix Sfr Jeunes Talents aux Rencontres d'Arles 2013
pour 
sa série "Ladies".

Allium © Cécile Decorniquetebook, (format iBooks pour iPad), 198 pages.


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.


22 août 2015

L'Angélique, l'herbe aux anges

Archangélique, Herbe de Saint-Esprit, Herbe aux anges, Angélique de bohême, Herbe aux fées... Cette herbe verte, longue et fine qui aime les endroits humides et ombragés, se rencontre souvent le long des cours d'eau. On la nomme Herbe aux anges car l’archange Raphaël, gardien de l'humanité et ange de guérison, aurait fait don de l'Angélique aux hommes. Fleurs, feuilles et tiges de cette plante aromatisent subtilement les boissons, les plats et les desserts. Elixir de longue vie, l’Angélique aux propriétés magiques, augmente la patience et la persévérance et préserve des sortilèges. Elle se refuse à pousser dans le jardin des sorcières maléfiques et fait fuir les plus terribles démons. Ses vertus admirables sont employées depuis le moyen-âge contre le venin, les fièvres et les morsures de chiens enragés. Mélangée dans le bain, l'Angélique permet relaxation, méditation et réflexion. Son délicieux parfum aux fragrances légères vous apportera clairvoyance et tempérance !

Angelica archangelica © Cécile DecorniquetAngelica archangelica © Cécile Decorniquet


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

17 août 2015

La Morelle noire, la tomate du diable

Crève-chien, Raisin de loup, Tomate du Diable... La Morelle noire au feuillage vert sombre et aux fleurs blanches étoilées qui fleurissent tout l'été, se rencontre au pied des murs, dans les bois clairs, les jardins et les décombres. Les petites fleurs blanches laissent place à des baies vertes remplies de graines très toxiques qui deviennent noires à maturité. Liée aux rituels lunaires, cette herbe vénéneuse était cultivée dans les jardins de la redoutable Hécate. Cette déesse antique, souveraine des ténèbres, des spectres et des terreurs nocturnes, élaborait avec les fruits de cette plante maléfique des sortilèges inquiétants qui tourmentaient le sommeil des mécréants. Il y a bien longtemps, la Morelle noire entrait dans la composition de l'onguent de vol des sorcières mais aussi du Baume Tranquille, une infusion de plantes aux puissantes propriétés narcotiques et aromatiques qui décantait dans l'huile d'olive et macérait avec de gros crapauds, un remède miracle qui soignait tous les maux !

Solanum nigrum © Cécile DecorniquetSolanum nigrum © Cécile Decorniquet


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

05 août 2015

La Cigogne blanche, un oiseau de passage de bon augure

La cigogne a de tout temps été respectée, en particulier dans les lieux où elle fait son nid. Le retour de cet oiseau de passage est de bon augure et annonce le printemps. On la reconnait aisément par son corps d’un blanc éclatant et ses amples ailes frangées de noir qui lui donnent un vol puissant. Elle s’élève fort haut dans les airs et fait de très longs voyages même dans les saisons orageuses. Dans certains pays on assure qu’elle peut vivre deux mille ans et qu’elle préserve la maison où elle s’est posée de la foudre et des incendies. Comme l’hirondelle, elle purge l’air et la terre des insectes hostiles à l’homme, débarrasse les lieux féconds en serpents et chasse le mulot et le crapaud. Chez les Athéniens et les Thessaliens, comme chez les peuples de l’Orient et de l’Egypte, la cigogne était un oiseau divin. Dans les augures son apparition signifiait union et concorde et celui qui attentait à sa vie était condamné à l’amende, la prison ou la mort. Aujourd’hui encore, on lui attribue certaines vertus morales comme la fidélité conjugale, la tempérance et l’amour filial. Rien n’est plus admirable que le soin qu’elle porte à ses cigogneaux, puis à ses parents accablés par l’infirmité de l’âge à qui elle apporte la nourriture. La cigogne a le corbeau et la corneille en horreur ! En effet, ces pilleurs de nids habitent les mêmes édifices qu’elle et profitent de ses absences pour gober ses œufs. Pourtant, certains racontaient autrefois, que les corneilles se mêlaient aux cigognes et leur servaient d’escorte et de guide pendant leur voyage. On disait aussi qu’elle était en guerre avec la chauve-souris car cet animal du diable avait le pouvoir d’ensorceler les œufs de l'oiseau du bon dieu ! A l’approche des rigueurs de l’hiver, elle s’envole en troupe en fendant les airs vers de lointains pays. Cependant, Dame Cigogne revient tous les étés, habiter le toit sur lequel elle a trouvé l’hospitalité !

La Cigogne blanche par John Gerrard KeulemansLa Cigogne blanche, Ciconia ciconia by John Gerrard Keulemans, 1869.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.



16 juillet 2015

Le Noyer, un arbre à l'ombrage redouté !

Arbre au sommeil, Noguera, Gauguier, Gland de Jupiter... Le bois de ce petit arbre massif est le plus beau et le plus agréable à travailler. Autrefois, il était destiné à la fabrication des sabots et la brou de noix servait à teindre la laine et les cheveux. Les noix qui sont un fort bon dessert, attirent la chance et la prospérité. Pour démasquer une sorcière, jetez une noix sous sa chaise, elle ne pourra plus se lever ni la quitter. Cependant, le Noyer à une sinistre réputation. On prétend que son feuillage épais projette des émanations malfaisantes et que son ombrage nuit aux plantes et aux animaux et provoque des étourdissements à certaines gens qui sont dessous. Il ne faut jamais planter un Noyer près d'une maison, au risque que sa racine s’insinue et se répande partout pour faire mourir les habitants. Si vous apercevez un Noyer drapé de lambeaux de brouillard, prenez garde ! Car les sorcières aux mauvaises manières, y accrochent leur culotte avant de s’envoler dans les airs !

Juglans regia © Cécile DecorniquetJuglans regia © Cécile Decorniquet


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

14 juillet 2015

Séléné, la blanche reine de la nuit

Escortée de ses fidèles étoiles et brillante de tout l’éclat de la lune, Séléné parcourt l’obscurité de la voûte céleste dans un char étincelant tiré par deux chevaux blancs. Compagne de la Nuit, sœur du Soleil et de l’Aurore, Séléné est la déesse de la pleine lune. Cependant, la chaste Artémis et la ténébreuse Hécate sont aussi regardées comme des déesses lunaires et forment avec Séléné une triade vénérable. Artémis personnifie le croissant de lune et la redoutable Hécate incarne la nouvelle lune ou lune noire. Selon une opinion fort ancienne, on attribue à la lune une grande influence sur la fertilité de la terre et la naissance des hommes. Aussi, dans la pâleur de l’astre et la noirceur de la nuit on voit apparaître des ombres inquiétantes à la faveur des sorcières qui détiennent les secrets des philtres magiques et des charmes opérés par les vertus de la lune. On assure que certaines magiciennes ont le pouvoir de faire monter et descendre la lune à leur gré, comme Circé et Médée. Endymion, un jeune et beau berger, inspira un amour violent à Séléné. Elle lui déroba un baiser et le plongea dans un sommeil éternel pour qu'il conserve sa beauté. Depuis, au milieu de chaque nuit, Séléné le contemple et l’aime en posant ses rayons diaphanes sur les lèvres de son bel amant. Enveloppée d’un halo doux et argenté, cette blanche reine des cieux traverse les airs et répand sa lumière dans le monde des ténèbres, renvoyant sa douce clarté sur la terre ensommeillée !

Endymion by George Frederic Watts - 1872Endymion, 1872, George Frederic Watts

Selene Greek goddess of the moon - Ferrari 1646Figure de Selene, "Flora , seu florum ..." , Giovanni Battista Ferrari 1646.

Séléné, déesse grecque de la lune, dans un char volant tiré par deux chevaux blancs. Elle et son frère Hélios, le dieu du soleil, cadre souvent des scènes mythiques donnant une indication du passage du temps. Parce que le Soleil et la Lune affectent la température de l'air, les maladies pestilentielles et la mort leur sont attribués.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

12 juillet 2015

Le Nénuphar, ingrédient de l'onguent de vol des sorcières

Lune d'eau, Reine des lacs, Lis des étangs, Nymphe des eaux... Le Nénuphar s’enracine et s’épanouit dans la vase des eaux douces et calmes. Au sommet des longues tiges submergées, apparaissent des feuilles lisses et arrondies qui offrent un abri frais pour les poissons. Les magnifiques fleurs, sur lesquelles les grenouilles peuvent se reposer, attirent une myriade de papillons et de libellules. En perpétuel mouvement sur l'onde des étangs, le Nénuphar s’ouvre aux premiers rayons du soleil et se referme à la nuit tombée. On prétend que cette fleur est liée aux naïades et aux ondines qui cachent leurs attraits sous la forme d’un Nénuphar. Jadis, les moines usaient de cette plante aquatique pour apaiser les désirs amoureux. Ingrédient du baume magique de vol, les sorcières le cultivaient dans les fonds vaseux de quelques vieilles mares lugubres et inquiétantes. Tapi dans les herbes hautes, le Nénuphar se révèle sur les eaux noires et dormantes des marais oubliés et des lavoirs abandonnés !

Nymphaea Fabiola © Cécile DecorniquetNymphaea Fabiola © Cécile Decorniquet


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

04 juillet 2015

Les meneurs de nuées

Tempestaires, grêleux, batteux de grêle, faiseurs de grêle… Les meneurs de nuées gouvernent les tempêtes à leur gré en soulevant les vents par leurs enchantements. Capables de former de gigantesques nuages brodés d’éclairs inquiétants, ils ont la faculté de commander aux éléments pour déchaîner les pluies torrentielles, la grêle, les ouragans et d’ordonner à la foudre et aux orages effroyables qui dévastent les récoltes. Leurs terribles pouvoirs sont redoutés dans toutes les campagnes. Voguant dans les airs enveloppés d’un sombre nuage, ces méchants esprits ont aussi le don de faire disparaître leurs ennemis dans les plus hautes régions de l’air et d’emporter les moissons dans un lieu invisible appelé Magonie* en chargeant sur de frêles vaisseaux les fruits abattus par la grêle et détruits par les orages. Toutefois, il y a quelques moyens pour contrarier leurs maléfices : l’Epine blanche préserve de leurs malignes influences, le son des cloches a le pouvoir de braver les conjurations de ces sorciers et de détourner les nuées. Aussi, rien ne pourra préserver ces esprits malfaisants de la mort si un courageux tire une balle bénie vers le noir nuage où ils se cachent !

* Suivant les idées bizarres du neuvième siècle le pays de Magonie était une sorte de port franc situé dans quelque région intermédiaire de l'air, où les navires volants portaient leur funeste chargement. A l'aide d'une monture encore plus simple et connue de tous, les tempestaires se dirigeaient vers cette contrée aérienne, et y faisaient à bon marché de coupables approvisionnements. 

Flotte dans le ciel - vision de l'an 114Flotte dans le ciel - vision de l'an 114
Le Livre des Prodiges (1557) par Conrad Lycosthènes.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

03 juillet 2015

Amulettes et Talismans, objets merveilleux aux vertus extraordinaires

Ces objets mystérieux renferment des puissances magiques et un grand nombre de vertus occultes. Leur usage préserve des enchantements, des maladies, du mauvais air et des mouches, donne la connaissance de l’avenir, inspire les passions ou garantit les voyageurs de tout péril… Certains permettent de converser avec les esprits et de se faire obéir par toutes les puissances naturelles. Le plus célèbre d’entre eux est le fameux sceau de Salomon qui permet de parler aux animaux, de commander les génies et les démons et de rendre invisible celui qui le porte. Les anciens Sages ont attribué aux talismans ordinaires l’image d’un signe céleste correspondant à un jour de la semaine. Pour agir efficacement et s’attirer la faveur des astres, ces derniers doivent être fabriqués dans les métaux qui leur sont propres et gravés au sceau des planètes qui ont de la sympathie avec leurs substances. Ainsi, le talisman du Soleil dédié au dimanche est composé de l’or le plus exquis, le talisman de la Lune doit être fait le lundi avec le plus pur argent que l’on peut trouver, celui de Mars avec le meilleur fer le mardi, le-vif-argent est réservé à Mercure le mercredi, le talisman de Jupiter est composé du plus pur étain le jeudi, le talisman de Vénus au vendredi doit être de cuivre ou d’étain, quant au talisman de Saturne attribué au samedi, il fait de plomb. Toutefois, il ne faut pas confondre amulette et talisman. En effet, le talisman est pourvu de signes mystérieux et fabriqué selon un rituel précis qui lui confère une action magique et des vertus extraordinaires. L’amulette, elle, est d’origine naturelle (fer à cheval, patte de lapin, collier orné d’une dent d’animal, pierre percée par l’érosion du temps…) et protège uniquement celui qui la porte. On lui attribue le pouvoir de garantir contre les dangers, de chasser au loin la sorcellerie, les empoisonnements et les maladies et d’assurer le succès dans certaines entreprises… Qu’ils soient magiques, astrologiques ou naturels, on fait toujours un grand usage des amulettes et des talismans qui opèrent une foule de prodiges et de merveilles depuis la nuit des temps !

Certaines pierres précieuses sont revêtues d’influences talismaniques et correspondent aux sept planètes : le diamant et le saphir sont consacrés au Soleil, le cristal à la Lune, l’émeraude à Mars, l’aimant à Mercure, la cornaline à Jupiter, l’améthyste à Vénus et la turquoise est dédiée à Saturne.

Figures des Talismans des sept planètesIllustration extraite du grimoire de magie : Le solide Trésor des Merveilleux Secrets de la Magie Naturelle & Cabalistique du Petit Albert.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

11 juin 2015

La rosée de mai, un cosmétique réputé autrefois pour entretenir et conserver la beauté

Larmes de l’Aurore, fille de l’air et de la lune, eau céleste, essence du soleil… La rosée se forme en abondance quand la lune est pleine et que les nuits sont douces et sereines. Ce bienfait de la nature est une source intarissable pour l’herbe et les plantes qui se languissent sous l’ardeur du soleil. Elle humecte et rafraîchit la terre, nourrit les abeilles et les fées qui aiment se désaltérer d’une goutte de rosée puisée dans le calice des fleurs. On pensait autrefois que la rosée était un puissant remède pour l’homme et les maladies qui le tourmentent, en particulier pour ceux qui sont attaqués par les maladies de la peau. La rosée de mai était la plus recherchée, elle était considérée comme un cosmétique pour entretenir et conserver la beauté. Dans les campagnes, on la recueillait avec le plus grand soin, avant les premiers rayons du soleil, en plaçant de grands linges sur le gazon des prairies. Le jour de la Saint-Jean, avant le lever du soleil, il faut se rouler nu dans la rosée pour obtenir guérison, plus elle est abondante et plus on guérit vite. Féconde et bienfaisante, la céleste rosée qui luit sous la clarté de l’astre lunaire, fait épanouir les fleurs nouvelles brillantes de mille feux dorés et rend la vie aux jardins altérés.

Vue Macro d'un capitule de pissenlit, 2006 - Böhringer FriedrichVue Macro d'un capitule de pissenlit, 2006 - Böhringer Friedrich.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

23 mai 2015

Mélusine, la plus célèbre de toutes les fées

Fille de la fée Prussine et d’un roi d’Albanie, Mélusine fut condamnée par sa mère, pour une faute ancienne, à se métamorphoser en serpent dans la partie inférieure de son corps un certain jour de la semaine, et d’être fée jusqu’au jugement dernier. Cette malédiction ne pouvait être levée que si elle trouvait un homme qui consentit à l’épouser et qui ne puisse jamais la voir sous cette forme. Dans une forêt, près de la fontaine des fées, le Chevalier Raimondin rencontra Mélusine. Sa beauté lui fit forte impression et il lui déclara son amour et sa passion. L’enchanteresse enchantée l’épousa en lui faisant promettre de ne jamais chercher à la voir le samedi du lever au coucher du soleil. Ils eurent une grande et illustre famille et c’est de Mélusine que tous les seigneurs du château de Lusignan tireront leur origine. Un jour pourtant, tourmenté par le démon de la curiosité, Raimondin oublia son serment. Il pénétra dans l’endroit secret où Mélusine prenait son bain et découvrit sa longue queue de serpent. Epouvanté devant ce prodige, Raimondin vit Mélusine qu’il aimait tant, s’élancer dans les airs et disparaitre à tout jamais sous la forme d’un serpent. La malédiction maternelle s’accomplit, Mélusine restera mi-femme, mi-serpent et fée pour l’éternité. Cependant, on assure qu’elle fait des apparitions funestes sur la plus haute tour du château de Lusignan qu’elle avait bâtit d’un coup de baguette magique. Ainsi, on entend les soupirs lugubres et les cris effroyables de Mélusine trois jours avant le trépas qui menace ses descendants. On raconte encore aujourd’hui qu’au milieu des nuits orageuses, on peut apercevoir l’ombre de Mélusine et entendre ses pleurs quand elle vient revoir son antique et belle demeure. Depuis ce temps, on attribue à cette aimable fée la production des orages et des nuées. Quand le vent souffle en tempête la nuit, c’est Mélusine qui pleure ses enfants !

Mélusine en son bain épiée par son époux RaimondinMélusine en son bain, épiée par son époux
Roman de Mélusine par Jean d'Arras. Manuscrit enluminé, XVe siècle.
Bibliothèque nationale de France, Manuscrits.
© Bibliothèque nationale de France


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

17 mai 2015

Le Serpent, une créature qui détient les secrets de la mort et du temps

Cet animal qui suscite autant l’admiration que la frayeur, se mêle, depuis la nuit des temps, à l’histoire des religions et des récits merveilleux peuplés de monstres et de chimères. Le serpent représente le mal et la tentation, on le considère comme malfaisant et la terreur qu’il inspire est grande. Le diable lui-même a choisi de prendre la figure d’un serpent pour pénétrer dans le Paradis terrestre et tenter Eve, il deviendra un attribut de Lilith la déesse aux serpents. Il apparaît aussi sous les traits de Mélusine qui se métamorphose chaque samedi en serpent ailé. Lié au monde souterrain et animé par les puissances infernales, on dit qu’il détient les secrets de la mort et du temps. Pourtant, il est aussi l’emblème de la médecine et des dieux qui y président comme Esculape et Apollon, parce qu’il porte en lui plusieurs remèdes et que son venin est à la fois toxique et thérapeutique ! Quand il change de peau chaque année on lui attribue l’immortalité, quand il se mord la queue il représente l’éternité et la jeunesse éternelle. Les Alchimistes pensaient que la pierre philosophale était logée dans sa tête oblongue. Le serpent est aussi l’objet de beaucoup de croyances et de superstitions. On prétend qu’il a le pouvoir de charmer et de fasciner les oiseaux et les écureuils et qu’il est capable de les faire tomber de leur branche tout droit dans sa gueule en les regardant fixement. Quand il siffle, les lièvres, les lapins, les grenouilles et les rats sont tellement pétrifiés de terreur qu’ils vont droit à la mort. On assure dans certaines régions que les serpents vomissent leur venin avant de boire dans les rivières et les fontaines pour ne pas s’empoisonner eux-mêmes. Mettre une peau de serpent dans son porte monnaie porte bonheur… Associé au monde des morts et de la nuit, le serpent reste un symbole ambigu qui incarne aussi la connaissance, la vie et l’infini !

Lilith by John Collier - 1892Lilith by John Collier,1892. 


  Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

16 mai 2015

Les meneurs de loups

Serreux de loups, charmeurs de loups, meneux de loups, loutiers, jeteux de sorts… On appelait ainsi les sorciers doués du pouvoir étrange de rassembler les loups et de les fasciner pour les conduire là où ils voulaient porter la désolation. Hideux comme des spectres, ils apparaissaient à la clarté de la lune sous la forme d’une longue silhouette encapuchonnée d’une peau de loup ensorcelée, ou se montraient quelquefois sous les traits d’un vieux berger. Suivis d’une meute de treize loups aux yeux luisants et aux crocs étincelants, ces hommes aux pouvoirs mystérieux rôdaient la nuit en semant la terreur dans les campagnes. Les meneurs de loups possédaient un secret propre à charmer les loups en leur parlant dans une langue inconnue. Ils envoûtaient ces derniers avec des formules magiques, des incantations ou de la musique et les cachaient pendant les battues. Aussi, ils menaient leur meute en silence dans les forêts les plus sombres pour des cérémonies magiques appelées messes des loups présidées par le diable en personne. Pourtant, ces meneurs de loups qui avaient si mauvaise réputation autrefois, aidaient parfois les voyageurs égarés en les escortant de deux loups pour les raccompagner jusqu’à leur maisonnée. On prétend que leur empire était si grand sur ces féroces animaux qu’ils pouvaient aussi les rendre inoffensifs et les écarter des troupeaux. Cependant, méfiez-vous car il est très dangereux d’être mal vu des redoutables meneurs de loups. Vous risqueriez d’être encerclé comme une brebis égarée au milieu d'une horde de loups sauvages remplis de rage !

Le meneur de Loup - Les Légendes rustiquesLe meneur de loups, les Légendes rustiques de Georges Sand, illustration Maurice Sand.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

29 avril 2015

Le Cavalier sans tête, un spectre vengeur et sanguinaire

Sans cesse à la recherche de sa tête, ce spectre maléfique et sanguinaire hante le cimetière de Sleepy Hollow et les bois alentours. Chevauchant un funeste destrier, il surgit à la nuit tombée en quête de têtes à couper. Mystérieux et redoutable, ce cavalier revenu d’entre les morts est un ancien soldat qui a vu sa tête emportée par un boulet de canon lors d’une bataille. Enterré sans celle-ci dans le cimetière de Sleepy Hollow, il apparaît furieux et vengeur sur sa terrible monture noire et décapite à grands coups d'épée les voyageurs égarés dans la forêt. Une fois son forfait accompli, il emporte son sanglant trophée pour l'enfouir au pied de l’Arbre des Morts. Si un étrange cavalier apparaît dans la nuit et vous propose de monter sur son cheval fabuleux, fuyez à toutes jambes les bois ténébreux de Sleepy Hollow, ou vous perdrez votre tête. Prenez garde au cavalier vengeur qui sépare le corps de l’âme de sa redoutable lame !

The Headless Horseman Pursuing Ichabod CraneThe Headless Horseman Pursuing Ichabod Crane, 1858 - John Quidor.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

28 avril 2015

La Blanque jument, une créature diabolique libre comme le vent

Parfois, pendant les nuits de pleine lune, on peut apercevoir la Blanque jument galoper dans la brume à la recherche de gens incrédules et d'enfants à enlever. De couleur pâle et d'une beauté parfaite, cette jument maléfique parcourt les plaines arides de la région du Nord-Pas-de-Calais et ne s'arrête que pour proposer aux passants égarés de l'enfourcher. On prétend que cette créature diabolique, libre et rapide comme le vent, n'appartient à aucun maître et qu'elle porte sur l'encolure un magnifique collier de clochettes dont le son envoûte ceux qui croisent son chemin. A la nuit tombée, elle s'approche familièrement des voyageurs aux semelles usées, et se penche gracieusement en leur montrant quelle fameuse monture elle fait. On dit que le dos de la Blanque jument peut s'allonger d'une façon invraisemblable pour transporter confortablement sept cavaliers. Cependant, à peine sont-ils montés qu'elle part dans une course effrénée sans que rien ne puisse l'arrêter ! Malheureusement, la fantastique chevauchée se termine à chaque fois par une ruade dans les eaux sombres et dormantes d’un marais. Les cavaliers qui voyaient la promesse d'un retour rapide au foyer, n'y trouveront guère que la mort. Prenez garde à cette monture fantomatique qui erre dans la pénombre car si vous montez sur son dos, vous serez terrassé d'une belle ruée ou noyé dans un marais lugubre à l'eau glacée !

Nøkken som hvit hest - Theodor KittelsenNøkken som hvit hest, 1909 - Theodor Kittelsen.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

22 avril 2015

Les cheveux dans la Magie et la Sorcellerie

Ornement naturel du corps, les cheveux varient beaucoup par leur couleur, leur épaisseur et leur longueur. Cependant, on peut réaliser divers maléfices avec ces derniers. La sorcellerie recommande de les mêler dans les onguents, les sortilèges d’amour et les envoûtements. Lors du sabbat, les sorcières offrent leurs cheveux au diable qui les coupe menus et les mélange à certaines poudres pour faire tomber la grêle. On dit que les incubes s’attachent plus particulièrement aux femmes aux beaux et longs cheveux. Aussi, méfiez-vous, ne jetez jamais vos cheveux n’importe où car ils risquent d’être employés pour de mauvais agissements. De plus, quand un oiseau mêle les cheveux d’une personne à la construction de son nid, cette dernière a mal à la tête pendant toute la couvaison. Dans certaines régions, vendre ses cheveux, c’est vendre son âme parce que l’eau du baptême a coulé dessus. Pour se garantir des enchantements, il faut cracher trois fois sur les cheveux que l’on s’arrache en se peignant avant de les jeter à terre. Parfois, ils peuvent servir à fabriquer une baguette magique. Quelques conteurs assurent que les cheveux des hommes trempés dans du vinaigre protègent des morsures de chiens, et que ceux des femmes, coupés pendant leurs jours critiques, enterrés avec du fumier et échauffés par l’ardeur du soleil, se transforment en serpents au début du printemps. On disait autrefois que les cheveux souples et blonds mêlés de brun étaient des chevelures nobles. Ceux qui étaient fins, blonds et doux marquaient un tempérament délicat. Ceux longs et plats annonçaient un caractère ordinaire. Les cheveux bruns, épais et noir dénotaient peu d’esprit mais de l’assiduité et l’amour de l’ordre. Au moyen âge, les cheveux roux évoquaient un odieux commerce avec le diable ! Dans l’antiquité les cheveux blonds étaient regardés comme les plus beaux et les jeunes garçons consacraient leurs cheveux à Apollon. On prétend que la magicienne Médée fut la première à inventer l’art de se teindre les cheveux. Pluton, souverain des Enfers, avait les cheveux noirs et les divinités infernales coupaient un cheveu à celui qui devait mourir. Couper ses cheveux était un signe de deuil que l’on offrait aux âmes disparues. Achille déposa sa blonde chevelure sur la tombe de son ami Patrocle. La chevelure de Méduse dont elle se glorifiait tant, fut changée par Minerve en affreux serpents. Aussi, la seule vue d’une boucle de Méduse mettait tous les ennemis en déroute. Bérénice offrit aux dieux ses beaux cheveux lumineux pour qu’ils accèdent à son vœu. Enchantés, ces derniers s’empressèrent de les suspendre aux cieux, formant ainsi une nouvelle constellation dans le firmament… Tous ces récits merveilleux et la vive imagination de nos aïeux souvent frappée par la peur des sortilèges, semblent parfois, un peu tirés par les cheveux !

Pour un sortilège d’amour :
il vous faudra trois cheveux de l’être aimé, trois de vos cheveux que vous lierez avec un fil de laine rouge. Brûlez le tout avec trois feuilles de laurier à la faveur de la pleine lune en prononçant ces mots : « J’invoque le pouvoir supérieur pour apaiser mon cœur. Que l’amour que je porte en moi, ait raison de toi ! » Qu’il en soit ainsi.

Young Girl Fixing Her Hair - Sophie Gengembre AndersonYoung Girl Fixing Her Hair - Sophie Gengembre Anderson, 1823/1903.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.  

19 avril 2015

Le Coucou gris, oiseau du deuil et de la mélancolie

Ce volatile rusé et paresseux évoque la fainéantise parce qu’il ne veut pas couver ses œufs. En effet, cet oiseau farouche et solitaire dont le nom exprime le cri, a des mœurs parasitaires. Le Coucou ne fait point de nid comme les autres, il trouve plus commode de confier ses œufs et l’éducation de ses petits aux soins des autres oiseaux, en particulier des passereaux tels que le rouge-gorge, la fauvette, l’alouette, les ramiers et les verdiers. Il gobe un œuf dans le nid parasité, avant d'y pondre le sien. Puis, perché dans le voisinage, il surveille le couple à qui il a fait son singulier cadeau pour voir l’accueil qu’il lui est réservé. Si l’œuf est rejeté, le coucou le reprend pour le porter ailleurs. L’appétit de l’oisillon est vorace et il épuise sa nourrice qui peine à le rassasier. Aussi, les petits oiseaux l’ont en horreur car il ressemble à un oiseau de proie ! Cependant, bien des merveilles sont racontées sur cet habitant des bois et des forêts. On prétend qu’il arrive chez nous au printemps en voyageant de nuit sur les épaules du milan qui lui sert de monture. A la fin de l’été, il se métamorphose en faucon ou en épervier pour passer l’hiver et redevenir Coucou à la belle saison. On lui accorde aussi le don de prédiction. Les jeunes filles le consultent pour savoir quand elles se marieront ; le nombre de cris qu’il pousse leur indique combien d’années elles ont à attendre. Mais quand il chante trop longtemps c’est qu’il est posé sur une branche magique, sa prédiction n’a alors plus aucune valeur. Si l’on entend son premier chant au printemps, il donne de l’argent. Chez certains il annonce le temps, chez d’autres il est de mauvais augure quand il chante la nuit ou dans la forêt encore dépouillée de ses feuilles. Chez d'autres encore, il est un signe de bonheur quand on entend son premier chant dans les bois verdoyants. Ne pas entendre son cri monotone de tout le printemps présage la mort, le deuil et la tristesse. En magie, un Coucou enveloppé dans une peau de lièvre provoque le sommeil. Les filles placent dans leur bain la branche sur laquelle il a chanté afin d’être aimées. Il y a bien longtemps, il était l’emblème de la déesse Héra, sœur de Zeus que ce dernier séduisit sous la forme de cet animal en se posant sur ses genoux. Le Coucou au plumage gris qui épouvante ses semblables en clamant son cri, est l’oiseau du deuil et de la mélancolie ! 

Cuculus canorus 1873 - John Gerrard KeulemansCuculus canorus (Coucou gris), 1873 par John Gerrard Keulemans.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.  

16 avril 2015

L’If, un arbre qui veille sur l’âme des défunts

Bois de la Sainte-Baume, Ifreteau, Bois de doigt, Smilax de jardin, Bois d'Espagne... Cet arbre au feuillage vert sombre orné de fruits rouges vifs, habite les bois humides et les forêts des montagnes. Son bois souple et imputrescible recouvert d’une écorce d'un rouge vineux, est très apprécié des ébénistes, des sculpteurs et des luthiers. On le dit excellent pour la fabrication des arcs et des flèches. Hautement toxique pour les hommes et les animaux, l’If est lié aux rites funéraires. Selon le mythe, cet arbre hante les rives ténébreuses du Styx, fleuve aux eaux noires et glacées qui entoure neuf fois par ses méandres les Enfers. Nos ancêtres plantaient des Ifs près des cimetières pour empêcher les bêtes sauvages de déterrer les morts. On disait de cet arbre funeste et de mauvais augure, qu’il ne fallait jamais s’endormir sous son ombre délétère au risque de ne jamais se réveiller. Essence d'immortalité et d'éternité, l’If veille sur l’âme des défunts et défie la mort par sa longévité !

Taxus baccata © Cécile DecorniquetTaxus baccata © Cécile Decorniquet 


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


 Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.