zimzimcarillon

Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés

Cet ouvrage est né d’une association mère et fille. Nous avons conjugué nos envies et nos savoir-faire le temps d'un livre consacré aux plantes et aux arbres liés aux rituels de la Saint-Jean, au monde de féerie, aux légendes celtes et à la mythologie. A travers ces images et ces écrits nous invitons le lecteur à entrer dans un univers où curiosité rime avec rêverie, imagination vagabonde et fantaisie ! 

Dans un clair-obscur empreint de mystère, Cécile fait apparaître des plantes charmantes et ensorcelantes. Baignées d'une lumière lunaire, elles enchanteront votre imaginaire et vous transporteront dans un voyage surprenant par-delà les méandres du temps... 

ALLIUM BDTitre copieAllium © Cécile Decorniquet photographe,
lauréate du prix Sfr Jeunes Talents aux Rencontres d’Arles 2013

Pour visualiser le ebook :  € 14,99 suivre ce lien

Cliquez ci-dessous pour feuilleter et visualiser le livre version papier 

Magie Verte les herbes et les arbres enchantés
Magie Verte le...
Par Muriel Lefaucheux
Photo book


11 novembre 2019

Le Chêne, roi des forêts

Cet arbre vénérable impressionne par sa grande taille, sa force et sa longévité. Solide et résistant aux épreuves du temps, le Chêne symbolise la vigueur et l'immortalité. Tortueuses et puissantes, ses branches portent un vaste feuillage vert sombre et ses racines qui pénètrent au plus profond de la terre évoquent sa sagesse légendaire. Ses rameaux sont parfois porteurs du gui sacré que les druides coupaient avec une faucille d’or pour recueillir les vertus de l’arbre dans un drap blanc, afin de préparer de puissants philtres et enchantements. Dédié à Zeus, ce géant des forêts est sacré depuis l'antiquité. L’avenir et les messages des dieux étaient portés par le vent dans le bruissement de ses feuilles. Cet arbre rempli de doux murmures est habité par les nymphes hamadryades qui animent sa ramure de longs frémissements. On prétend que leur âme et leur destin sont liés jusqu’à la mort. Essence de lumière et arbre séculaire, le Chêne déploie sa majesté entre ciel et terre !

CHENE BDPhoto © ceciledecorniquet.com - ceciledecorniquetstudio

 


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

02 juin 2019

La Volupté, fille de l’Amour et de Psyché

Entourée de Génies légers et d’Amours brillants qui voltigent à chacun de ses pas, cette déesse au teint pâle et aux joues colorées du plus vif incarnat, porte une robe aérienne ceinturée de broderies d’or et de soie. Tenant dans sa main une rose fraîchement épanouie, la Volupté parle des charmes de l’amour dans une attitude lascive en promenant autour d’elle des regards enchanteurs. Couchée sur un lit de fleurs, sa belle chevelure est imprégnée des plus douces senteurs. Rien n’est plus séduisant que son regard languissant et plus tendre que sa voix. Fille de l'Amour et Psyché, cette divinité du plaisir, du bien-être et de la santé, se tient sur un trône d’or et tient les Vertus sous ses pieds car la Vertu est la Volupté suprême des plaisirs de l’âme. A ses côtés, la Tempérance lui interdit toutes sortes d’excès, la Justice l’empêche de faire tord à sa personne, la Force de l’âme retient ses débordements et la Prudence veille à son repos. La Volupté est une douce agitation, une émotion délicieuse, un emportement agréable. Cependant, la plus délicieuse des voluptés est celle qui s’abandonne aux plaisirs de l’esprit. Ceux qui succombent aux charmes des plaisirs fugitifs et trompeurs qui captivent les sens et amollissent le courage, ne trouvent qu’un vide dans leur cœur. On peut comparer ce plaisir aux chants funestes des Sirènes. La tubéreuse à l’odeur enivrante est l’emblème de la Volupté. Cette fleur divine et enchanteresse qui exhale un parfum capiteux symbolise les plaisirs dangereux !

Voluptueuse de Jean-Baptiste GreuzeVoluptueuse, huile de Jean-Baptiste Greuze
musée Pouchkine, Moscou.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

La Vérité, divinité allégorique

Fille du Temps, elle est mère de la Vertu. On la présente sous la figure d’une femme ayant un air majestueux et les yeux brillants comme les astres. Nue ou enveloppée dans un léger drapé, elle tient un miroir dans sa main et foule aux pieds un globe terrestre. On dit que son regard dissipe les sombres nuages où se cache l’Erreur et que l’Histoire s’écrit à la lueur de son flambeau. Elle se tient ordinairement cachée au fond d’un puits pour exprimer la difficulté de la découvrir.

La Vérité 1870 par Jules Joseph LefebvreLa Vérité́, 1870, par Jules Joseph Lefebvre

La Vérité toute nue  
Sortit un jour de son puits. 
Ses attraits par le temps étaient un peu détruits : 
Jeunes et vieux fuyaient sa vue. 
La pauvre Vérité restait là morfondue,
Sans trouver un asile où pouvoir habiter. 
A ses yeux vient se présenter 
La Fable richement vêtue, 
Portant plumes et diamants, 
La plupart faux, mais très brillants. 
« Eh ! Vous voilà ! Bonjour, dit-elle. 
« Que faites-vous ici seule sur un chemin ?» 
La Vérité répond : « Vous le voyez ; je gèle : 
« Aux passants je demande en vain 
« De me donner une retraite ; 
« Je leur fais peur à tous. Hélas ! Je le vois bien, 
« Vieille femme n'obtient plus rien. 
— « Vous êtes pourtant ma cadette, 
« Dit la Fable, et, sans vanité, 
« Partout je suis fort bien reçue.
« Mais aussi, dame Vérité,
« Pourquoi vous montrer toute nue ? 
« Cela n'est pas adroit. Tenez, arrangeons-nous ; 
« Qu'un même intérêt nous rassemble : 
« Chez le sage, à cause de vous, 
« Je ne serai point rebutée ; 
« A cause de moi, chez les fous 
« Vous ne serez point maltraitée. 
« Servant par ce moyen chacun selon son goût, 
« Grâce à votre raison, et grâce à ma folie, 
« Vous verrez, ma sœur, que partout » 
Nous passerons de compagnie. » 

« La Fable et la Vérité », (I, 1) FLORIAN.

Illustration de La fable et la Vérité Dessin de FlouestIllustration de Florian, « La Fable et la Vérité », (I,1)
Fables de Florian, Paris, Imprimerie Didot, 1792.


 Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés 


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

30 avril 2019

La Nuit de Walpurgis, une nuit remplie de magie !

Cette nuit fameuse est célébrée depuis les temps les plus reculés de l’autre côté du Rhin et les anciennes superstitions la regardent comme une nuit effrayante et terrible ! En effet, la veille du 1er mai, les démons accourent de toutes parts pour le plus grand sabbat de l’année destiné à célébrer la fin de l’hiver et le retour du printemps. On dit que durant ce congrès infernal, présidé par le diable en personne, les esprits sortent de l’ombre, les fantômes se libèrent, les vampires sortent de terre et les sorcières traversent le brouillard de l’air pour se réunir en foule sur le plus haut sommet du Blocksberg balayé par les vents. Pendant cette nuit fantastique, au milieu de la montagne environnée de brume, tous les spectres s’agitent et leurs pouvoirs sont sans limite ! En cette nuit de blasphème, d’incantations et de sortilèges, les âmes pieuses adressent leurs prières à Sainte Walburge pour se préserver des maléfices. Pour repousser tous ces démons, on agite des bottes de paille enflammées au bout de longues tiges et des coups de fusils sont tirés dans les nuages pour effrayer les sorciers. Des rameaux bénis sont suspendus aux portes des maisons et des bâtiments de ferme pour éloigner les mauvais esprits, et du pain beurré recouvert de miel est donné en offrande à de mystérieux chiens fantômes, gardiens des forces surnaturelles.  Aussi, prenez garde à ne pas fouler l’herbe de Walpurgis. Cette herbe funeste, cueillie pendant cette nuit magique, égare et trouble les sens de celui qui met le pied dessus. On prétend que pour ne pas perdre la tête et son chemin, il faut intervertir ses chaussures... Si vous souhaitez assister aux ébats des sorcières, n’oubliez pas d’observer tous ces rituels bien étranges et évitez de marcher sur l’herbe ensorcelée !

Walpurgis Night Nepo ConstatinWalpurgis night by Constantin Nepo (1914-1976)


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.


16 avril 2019

La Pâquerette, une petite fleur symbole de la candeur et de l'attachement

Petite marguerite, Fleur de Pâques, Pâquerette des prés, Fleur de pâturage, Magriette... Cette adorable petite fleur au cœur d'or, plantée au milieu d’une rosette de feuilles, tapisse les campagnes et les jardins pendant les fêtes de Pâques. La Pâquerette est une source inépuisable de nectar et de pollen pour les insectes. Aux premières lueurs du jour, elle ouvre ses pétales d'un blanc-rosé et s'épanouit en suivant les rayons du soleil. La Pâquerette était employée par le passé pour ses propriétés cicatrisantes et apaisantes. Aujourd’hui, on l’utilise en baume ou en infusion pour ses vertus tonifiantes et astringentes. Symbole de la candeur et de l'attachement, les petits enfants qui affectionnent particulièrement les Pâquerettes, composent de jolies couronnes et des bouquets pour leur maman. Il est de coutume d'effeuiller cette charmante petite fleur pour prédire et mesurer l'amour avec le dernier pétale : Je t'aime, un peu, beaucoup, par fantaisie, par jalousie, pas du tout!

PAQUERETTE BDPhoto © ceciledecorniquet.com - ceciledecorniquetstudio


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

06 avril 2019

Le Bouleau, un arbre élégant à l’écorce d'argent

Dame des bois, Arbre de la sagesse, Bois blanc, Arbre à balais, Sceptre des maîtres... Arbre gracile et mystérieux le Bouleau est un symbole de sagesse et de renouveau. Sa sève,  appelée « sang de Bouleau », et ses feuilles sont employées pour leurs nombreuses vertus thérapeutiques. Il y a bien longtemps, son écorce blanche, fine et résistante était ramassée les nuits de pleine lune pour y inscrire des incantations et des sortilèges d'amour. Au moyen-âge, prisonniers et aliénés étaient fouettés avec des branches de Bouleau pour exorciser les démons qui les habitaient et le corps des défunts étaient recouvert de ses rameaux pour éclairer leur passage vers le monde souterrain. Des branches de Bouleau brûlées le jour des noces, portent bonheur aux jeunes mariés. On prétend que les berceaux en bois de Bouleau sont visités par les fées qui assurent longue vie et protection aux nouveau-nés. Arbre élégant à l'écorce d'argent, le Bouleau est de toutes les fêtes du printemps !

BOULEAU BDPhoto © ceciledecorniquet.com - ceciledecorniquetstudio


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

14 janvier 2019

Le Peuplier, un arbre riche de nombreuses légendes

Le Peuplier à l’allure élégante et aux feuilles en perpétuel mouvement, se rencontre aux abords des rivières et des lieux humides et marécageux. Riche de nombreuses légendes, le Peuplier est associé au grand âge et au souvenir des âmes disparues... Dans le souffle du vent, écoutez le bruissement des feuilles d’argent de cet arbre élancé au bois blanc !

PEUPLIER BDPhoto © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

02 janvier 2019

Le Houx, symbole du nouvel an

Fragon, Houx frelon, Epine de rat, Myrte épineux, Grand pardon, Houx du diable... Ce petit arbre légendaire, au feuillage vert luisant couvert de baies d'un rouge éclatant, est par excellence la plante du nouvel an. Le Houx fait la joie des merles et des grives qui se nourrissent tout l’hiver de ses fruits abondants. Dans le temps, ses rameaux de feuilles bordées de piquants étaient placés devant les églises et dans les maisons pour repousser les esprits malfaisants. C'est une plante sacrée pour les druides, les prêtresses et les sorciers qui voient dans le Houx et son vert persistant toute l’année, un symbole d'immortalité. Pour que les rêves prennent réalité, il faut cueillir neuf feuilles de Houx aux piquants émoussés un vendredi avant la nuit. Puis, les envelopper soigneusement dans un linge blanc que l’on placera sous l’oreiller religieusement. Le précieux Houx au parfum d'éternité, dont la verdeur jamais ne s'altère sous les rigueurs de l'hiver !

Houx BDIlex aquifolium © Cécile Decorniquet


 Découvrez l'univers de la photographe Cécile Decorniquet


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

24 novembre 2018

L'Epicéa, un arbre qui abrite la Dame Verte

Epinette, Sapinette, Gentil sapin, Sapin rouge, Pin pleureur, Epicéa à poix, Sapin du Nord... L'Epicéa, aux rameaux d'aiguilles bleutées, est une essence forestière très répandue des régions froides. Sa cime qui tend vers le ciel et sa silhouette conique au tronc haut et droit, le rendent sensible aux grands vents. Son fruit appelé cône ou pomme de pin, pendille vers la terre. Cet arbre à l'écorce rougeâtre, est couramment employé en menuiserie et les plus beaux bois sont réservés à la lutherie pour la fabrication des tables d'harmonie. On extrait de son tronc incisé une poix aux vertus antiseptiques et expectorantes. On dit que l’Epicéa abrite la Dame Verte, une fée aux yeux clairs et à la chevelure blanche et glacée. Cette reine des collines et des vallées aime se parer d’un manteau de neige et de verdure à la nuit tombée. Revêtue de ses plus beaux atours, elle parcourt les forêts enchantées et les montagnes escarpées en chantant d’une voix légère, la douce mélodie de l’hiver !

EPICEA BDPhoto © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

31 octobre 2018

La Citrouille, reine d’Halloween !

D’une belle couleur orangée, cette cucurbitacée à la peau lisse et dure possède de longues tiges rampantes et de larges feuilles agrémentées de fleurs jaunes. La Citrouille que l’on appelait jadis Citrolle, se récolte à l’automne. Sa chair sucrée donne un potage doux et onctueux. L'extrait de ses graines est employé dans les baumes pour ses propriétés médicinales. Selon la légende, elle a le don de se transformer en carrosse sous la baguette magique des bonnes fées ! Autrefois, les druides célébraient le passage incertain de la clarté de l’été vers l’obscurité de l'hiver, en parcourant les campagnes avec des Citrouilles flamboyantes et grimaçantes pour éloigner l’âme des morts du monde des vivants. Aujourd’hui, reine d'halloween, la tradition veut que l’on place une bougie à l’intérieur d’une Citrouille creusée pour faire fuir des maisons sorcièresrevenants et tous les esprits malfaisants. Soufflez la bougie avant minuit, sinon votre Citrouille prendra vie et avalera tout cru le premier passant venu !

Cucurbita © Cécile Decorniquet
Cucurbita © Cécile Decorniquet


 Découvrez l'univers de la photographe Cécile Decorniquet


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

23 octobre 2018

De la Bruyère pour les balais de sorcières

Bruyère à balai, Chasse-l’ânn, Péterolle, Bruyère Callune, Brande, Bucane, Craquelin, Brégère... Ces arbrisseaux toujours verts aux minuscules fleurs roses en forme de grelots, tapissent en abondance les landes brumeuses et les bois humides. Autrefois, dans les campagnes lointaines, la Bruyère était brûlée en plein air avec des fougères pour éloigner les fantômes et provoquer la pluie. Les sorcières utilisaient sa racine tourmentée dans les philtres d'envoûtement et de son bois appelé Brande, elles fabriquaient leur balai. Pour attirer les esprits bienveillants dans les jardins et enchanter la reine des fées, il est de coutume de faire une offrande de Bruyère les nuits de pleine lune. On dit que prendre chaque jour un bain de fleurs de Bruyère, à la lueur d’une bougie, préserve la jeunesse et la beauté pour l’éternité. Quelques brins de Bruyère ramassés sous la lune argentée, séchés et sous les vêtements portés, préserveront les jeunes filles des esprits mal tournés !

BRUYERE BDCalluna vulgaris © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle. 

14 octobre 2018

L'Aubépine, le buisson aux fées

Epine blanche, Chaste épine, Arbre de mai, Noble épine, Cenellier... Cet arbuste épineux au bois dur et aux fleurs blanches parfumées qui s'ouvrent en mai, pousse à la lisière des forêts formant d'infranchissables haies. Symbole de l'innocence et de la pureté, l'Aubépine est consacrée aux déesses vertueuses et à la nymphe Cardea. Cette divinité protectrice douée du pouvoir d'ouvrir et de fermer les portes, préserve les petits enfants des funèbres Striges, oiseaux de malheur suceurs de sang. On affirme que l'Aubépine donne des baguettes magiques aux pouvoirs les plus grands et qu’une branche taillée en pointe peut transpercer le cœur des vampires et les tuer définitivement. Jadis, des couronnes d'Aubépine étaient tressées et déposées autour des buissons parfumés pour que les fées et les esprits bienveillants viennent y danser les nuits de pleine lune. Une branche d’Aubépine posée au pied du lit des nourrissons les protégera des maladies et des malédictions !

AUBEPINE BDAubépine © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

09 avril 2018

Les Crocus, des petites fleurs de printemps au coeur safran

Crocus du levant, Crocus du printemps, Crocus de Naples, Safran des fleuristes, Safran bâtard, Crocus d’automne, Safran officinal...  Les Crocus vernus sont des petites fleurs qui s’épanouissent dans nos jardins à la fin de l’hiver et au début du printemps. Quant au Crocus sativus qui fleurit à l’automne et dont on extrait le Safran, il est utilisé en médecine et dans la cuisine pour son goût, sa bonne odeur, sa couleur et son aide à la digestion. Connu depuis fort longtemps dans les contrées de l’Orient, les anciens, les apothicaires et les médecins faisaient un grand usage du Safran qui soignait toutes sortes de maux. Réputé aussi pour ses vertus aphrodisiaques on prétendait qu’il activait le sang, donnait de l’ardeur et repoussait les esprits malfaisants. La légende raconte que la nymphe Smylax aima le jeune Crocus d’un amour si tendre et si innocent, que les dieux touchés par leur union les changèrent en une petite fleur odorante et colorée qui, depuis, porte le nom de l’amant tant aimé !

CROCUS BDCrocus © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

20 décembre 2017

Le Champignon, un végétal aux noms poétiques, drôles et magiques...

Cœur de sorcière, Bolet de Satan, Nonette voilée, Satyre élégant, Marasme des Oréades, Trompettes des morts, Crapaudine puante, Oreille de chat, Doigt du Diable, Coprin chevelu, Bonnet du lutin, Grisette, Bâton jaune des fées... Drôles, poétiques, dangereux ou magiques, les Champignons aux formes et aux couleurs multiples, portent des noms charmants et parfois inquiétants. Dressé sur un pied dépourvu de racine, ce végétal sans fleur et sans chlorophylle qui croît très rapidement, évoque la fertilité et la vie régénérée. Quelquefois dans l'ombre des arbres qui s'effeuillent ou dans quelques prairies fraîches et humides, on peut apercevoir un cercle étrange formé de Champignons. Ces ronds magiques que l'on nomme cercles des fées ou ronds des sorcières, sont des lieux d'enchantement où les elfes et les fées viennent danser les nuits de pleine lune. Veillez à ne pas entrer dans le cercle sans y être invité, vous risqueriez de disparaître à tout jamais !

Magic mushroom © Cécile DecorniquetMagic mushroom © ceciledecorniquet.com


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

29 octobre 2017

Le Sureau, l'arbre aux fées

Bois de pafette, Arbre aux fées, Sambuc, Arbre de Judas, Sureau des merles, Suseau, Fuseau... Cet arbuste très ancien se coiffe au printemps d'une myriade de petites fleurs d’un blanc crémeux qui se changent en bouquets de baies noires au début de l'été. Fleurs et fruits du Sureau sont employés pour leurs vertus thérapeutiques et pour la confection de beignets, de sirops, de gelées et de confitures. Dédié aux divinités chastes et maternelles, le Sureau est lié à la déesse Hestia, gardienne du foyer et du feu sacré et à la nymphe Cardea qui protège les enfants des créatures de la nuit. Il y a bien longtemps, on fabriquait de son bois tendre et creux, des flûtes magiques aux mélodies ensorcelées pour attirer les esprits. Mais aussi des bâtons de sorcier dans lesquels maléfices et sortilèges étaient cachés. On dit que le Sureau est habité par les fées. Avant de couper une branche, n'oubliez jamais de réciter une formule enchantée afin qu’elles puissent quitter l’arbre en toute sérénité !

Sambucus nigra © Cécile DecorniquetSambucus nigra © Cécile Decorniquet


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

10 octobre 2017

MÉMOIRES DIAPHANES, Expo du 13 au 26 octobre 2017

Natacha Nikouline et Cécile Decorniquet présentent "Mémoires Diaphanes" du 13 au 26 octobre 2017, chez IGDA 2.0. Vernissage le 13 octobre à partir de 18h30 en présence des artistes. 

Mémoires diaphanes

"Natacha Nikouline et Cécile Decorniquet entrent inconsciemment, en somnambules, dans les univers de Henry James et de Lewis Carroll; elles les pénètrent par des portes différentes, elle les métamorphosent, elles en construisent des espaces de fatalité et de regret : L’autel des morts et Le tour d’écrou fusionnent avec des images transgressives du monde victorien – les fillettes sont ambiguës comme la petite Alice aux épaules nues que Lewis Carroll photographiait sous fond floral ou sur canapé défoncé. Les fleurs étaient mortes, le jardin longtemps abandonné, les escaliers semblaient fissurés ; la mise en scène évoquait le côté sombre du miroir, une descente languide vers l’inconnu.

On se demande si les deux artistes contemporaines fabriquent des expériences imaginaires en bouleversant ce long héritage de beauté crépusculaire pourtant, les matériaux sont originaux, insolites. Natacha Nikouline et Cécile Decorniquet relatent des histoires de mort, de culpabilité, de décomposition. S’agit­‐il des histoires des fantômes ? Elles immortalisent les disparus : culte des morts lueurs de cierge, regards vides, voire accusateurs : symétrie entre dépérissement et chair enfantine albâtre, entre interprétation rationnelle et aporie surnaturelle. Chez les deux artistes on entend un dialogue en chuchotements, on sent une attirance sinistre irrésistible. Qu'est‐ce qui s'est passé ? Le danger est imminent : sans doute, les morts sont inexpliqués et, quant aux vivants, on les regarde comme à travers une lanterne magique. C’est des scènes de théâtre, un spectacle onirique de marionnettes désenchantées, éclairées d’une lumière glauque qui trouble davantage le déroulement des faits."

Soti Triantafyllou

Cécile Decorniquet & Natacha Nicouline

Cécile Decorniquet & Natacha Nikouline

IGDA 2.0 Galerie Associative
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h
16 rue des Croisiers / Caen
www.igda-2-0.org

04 août 2017

La Biche de Cérynie, une créature aux cornes d’or et aux sabots d’airain !

Aussi insaisissable que le vent, cette biche fabuleuse aux sabots d’airains qui la rendent imbattable à la course, porte sur le front des bois dorés. On dit que dans sa course légère, ses sabots étincelants tracent un chemin lumineux sur son passage et lui donnent une rapidité et une endurance hors du commun. Parfois, on peut l’apercevoir paissant paisiblement sur la colline de Cérynie. Un jour, sur le sommet d’un mont, la déesse Artémis rencontra cinq biches d’une grandeur et d’une beauté extraordinaires, à la tête ornée de cornes dorées. Frappée d’admiration à la vue de ces animaux, Artémis s’élança à leur poursuite et en attela quatre à son char rapide. La cinquième s’enfuit en traversant le fleuve Céladon et trouva refuge sur le mont Cérynie. La vierge chasseresse interdit à quiconque de s’en emparer. Pourtant, lors de ses douze travaux, Héraclès* reçut l’ordre de capturer la biche vivante. Il fit preuve de ruse, d’endurance et de patience, et affronta le froid des pays de l’Hyperborée*. Maintes fois il crût la saisir, mais la biche leste et agile, s’enfuit à chaque fois. Au bout d’une année, le héros s’empara de la biche, alors qu’elle était endormie épuisée près d’un étang. Sans faire usage de sa force, et sans qu'une goutte de sang ne soit versée, il tira habilement une flèche dans la patte de l’animal, entre le tendon et l’os pour l’immobiliser. Puis, il la serra contre son cœur et l’emporta délicatement sur ses épaules pour l’amener à Mycènes* où la biche fut remise en liberté comme Artémis lui avait ordonné !

* Hyperborée : Lat. hyperboreus ; en grec, le terme est dérivé de deux mots se traduisant par : au delà et Borée. Qui est situé tout à fait au nord. Les Hyperboréens sont un peuple mythique de l'Antiquité. Ce sont ceux qui vivent "par-delà les souffles du froid Borée" (le vent du nord). Ils sont présentés comme un peuple habitant aux confins septentrionaux du monde habité. Mais il serait vain de vouloir localiser le pays des Hyperboréens, qui représentait pour les Grecs une sorte de paradis lointain et mal défini, le séjour des Bienheureux.
* Capturer la biche de Cérynie fut le troisième des Travaux d'Héraclès. On appelle Travaux d'Héraclès (ou d'Hercule chez les Romains) ou Douze Travaux, les exploits exécutés par le héros sur l'ordre d'Eurysthée. Ils constituent l'un des épisodes les plus célèbres de la mythologie grecque, ainsi qu'une source iconographique majeure de l'art occidental.
* Mycènes est une cité antique préhellénique située sur une colline au nord-est de la plaine d'Argos, dans le Péloponnèse, et entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes).

Hercules and the Arcadian Deer BDHercules and the Arcadian Deer, après 1537, Lucas Cranach l'Ancien.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.

13 juillet 2017

Calypso à la voix mélodieuse et envoûtante

Cette nymphe qui ravissait les dieux et les mortels de sa voix mélodieuse et envoûtante, habitait l'île mythique d'Ogygie. Entourée de brume et de nuages, cette île mystérieuse aux confins de l’immensité des océans, apparut à Ulysse au cours d’un naufrage dont il fut le seul survivant. Calypso maîtrisant les vents, accueillit le héros naufragé dont elle s’éprit passionnément. Le nourrissant de nectar et d'ambroisie, elle l’ensorcela pour lui faire oublier son épouse Pénélope et sa patrie. Calypso le retint sept ans dans son antre enchanté, lui offrant même la jeunesse éternelle s’il daignait rester près d’elle. Mais les années passèrent et Ulysse ne goûtant plus aux charmes de la belle, se lassa. Tout le jour, assis sur un rocher face à la mer, il se lamentait, préférant la gloire à l’éternité. Devant les larmes du héros et son désir de revoir les siens, Zeus prit de compassion dépêcha Hermès, son messager le plus zélé, de traverser les mers pour ordonner à Calypso de le libérer. Ne pouvant se soustraire à la volonté du dieu de l’Olympe et le cœur lourd de peine, Calypso aida Ulysse à construire un radeau qu’elle chargea de pain, de vin et d'eau. Elle renvoya son amant vers sa destinée en soufflant une brise légère qui l'emporta loin sur les mers. Inconsolable, Calypso s’en retourna dans son antre près de ses sœurs les nymphes. On dit qu’elle cessa de chanter et mourut de chagrin peu de temps après !

Calypso par Henri Lehmann - 1869Calypso, 1869 - Henri Lehmann.


Magie Verte, les herbes et les arbres enchantés


Ces œuvres sont protégées par une certification CLEO qui confère à son auteur une date de création certaine sur son œuvre. Une signature numérique atteste de cette antériorité. Elle est soumise aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle doit faire l’objet d'une demande d'autorisation auprès de l’auteur. Concept et titres déposés et enregistrés à l'INPI : Institut National de la Propriété Industrielle.